Posts Tagged ‘facebook’

Les réseaux sociaux en évolution

18 décembre 2012

Dans ce siècle dominé par Facebook et Twitter, il y a l’émergence d’autres réseaux sociaux basés sur un système tout autre.Ce système remet en cause la domination de Facebook en matière de réseaux sociaux. Ce système repose sur un objet présent dans la vie de tous les jours, ou plutôt dans les poches de chacun, je parle bien sur du téléphone portable et plus précisément des smartphones.

En effet, tandis que Facebook a été construit sur la base des ordinateurs, d’autres on fait le choix d’investir sur des réseaux sociaux construits autour des smartphones. La domination des deux grands réseaux sociaux que sont Facebook et Twitter est remise en cause par de nouvelles applications qui voient le jour.

Dans ses concurrents, on peut prêter une attention particulière à certaines applications qui se démarquent par leurs originalités. On peut citer Familyleaf, qui est un réseau social dédié à la famille ou encore Pair qui est une application Smartphone dédiée aux couples ou à deux personnes seulement. Le concept de ces applications paraît plutôt prometteur.

Ces nouvelles applications profitent de la mauvaise réputation de Facebook en matière de collecte de données personnels destinées à la revente pour des fins publicitaires.

Wechat est elle aussi une application qui s’inscrit dans cette dynamique, à l’heure ou Facebook  connaît des difficultés à s’imposer sur les smartphones. Wechat est une plateforme de communication avec des éléments sociaux qui compte de plus en plus d’adeptes au détriment des réseaux sociaux traditionnels. La question qui se pose actuellement, à l’heure où l’ordinateur laisse peu à peu place au mobile est : est-ce que ces applications ont signé la fin de la reine de Facebook ou de Twitter ?

Source: http://winch5.blog.lemonde.fr/2012/12/17/une-nouvelle-generation-de-medias-sociaux-pourrait-inquieter-facebook/

Publicités

Combien vaut ma vie privée ?

29 octobre 2012

A l’heure ou les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place dans nos vies, on a pu remarquer que certains sites Internet, que ce soit des sites de jeux, d’achat en ligne ou même de streaming, tous nous demande de nous identifier. Ces  sites ne se contentent plus de nous demander une adresse mail, un mot de passe et un login.

Ainsi, nombreux sont les sites Internet qui nous proposent d’utiliser notre compte Facebook plutôt que de créer un compte. Cette méthode est censée être  plus rapide, plus sécurisante et nous évite de multiplier les comptes. En quelques clics nous devenons membre du site.

Cependant, aucun renseignement ne nous est clairement donné sur la manière dont les informations sont utilisées par ces sites. Néanmoins, on ne le répètera jamais assez : « Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit« . Ainsi, ces sites qui se vantent d’être gratuits, nous proposes implicitement d’accéder à notre profil Facebook et à toutes nos informations personnelles. En effet, Facebook est un professionnel du datamining, ce  réseau social recueille toutes nos informations personnelles pour nous ficher où nous profiler dans des bases de données et ainsi nous proposer des publicités personnalisées. Par exemple, combien de célibataires ont déjà vues une publicité, sur facebook, pour un site de rencontre ?

Les sites gratuits vous demandent quant à eux s’ils peuvent se servir du travail déjà effectué par les réseaux sociaux car nos informations personnelles ont de la valeur. Ainsi, nous pouvons constater qu’il existe un marché de vente d’adresse mails en fonction du profil des consommateurs, n’importe quelle entreprise peut ainsi acheter ces adresses via des entreprises spécialisées dans le marketing directe en contrepartie d’une certaine somme. Par exemple en fonction des critères de segmentation du consommateur plus ou moins sélectifs une adresse mails se monnaiera entre 0,50$ et 3$.

Ainsi, avec des sites Internet de plus en plus intrusifs, on peut remettre en cause la confidentialité des informations personnelles promises par les sites Internet et s’interroger sur les recours légaux mise à disposition des internautes.

Omar LAOUANI

http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2012/09/30/facebook-sait-si-vous-etes-gay-google-que-vous-etes-enceinte-et-ta-soeur/

Merci Google d’avoir résolu le crime.

10 mars 2012

À l’heure du web 2.0, nous négligeons parfois l’apport que peut nous apporter les outils qu’il met à notre disposition dans la résolution de crime, comme le vol à l’étalage. J’en ai moi-même eu la preuve pas plus tard que la semaine dernière. Nous recevons un appel d’un commerce que je supervise me demandant de venir réviser les bandes enregistrées par les vidéos de surveillance de l’endroit. On soupçonne qu’une dame, déjà sous enquête policière pour un vol dans un autre commerce, est venue commettre un larcin.

Effectivement suite au visionnement des bandes, nous voyons clairement la dame aux cheveux teints roux, mettre des produits cosmétiques de grandes valeurs directement dans les poches de son manteau, puis disposer de la boite du produit derrière une bouteille de liquide à vaisselle afin d’éviter de faire sonner les détecteurs magnétiques à la sortie. Jusqu’à là rien d’extraordinaire dans le monde du commerce de détail québécois qui a enregistré des pertes de près de 800 millions en 2010-2011 dues à ce phénomène. Nous prévenons donc la policière qui est déjà en enquête sur 2 autres dossiers nous concernant, que nous croyons reconnaitre l’une des dames qui a commis un vol à l’aide d’une complice toujours non-identifiée dans l’autre commerce.

Et c’est là que Facebook et Google viennent en support à la promiscuité des régions.

Comme les employés doutent de l’identité de l’individu, nous commençons par une recherche sur Facebook avec un premier nom. Nous trouvons quelqu’un qui réside dans le village, mais elle est blonde sur les photos qu’elle a mises à la disposition du web entier. Je demande donc à la gérante de se rendre sur les lieux de travail que cette personne à identifié dans son profil. Surprise ! Notre blonde est devenue rousse. C’est bien elle. Nous décidons donc de faire une recherche plus poussée sur Google. Nous retrouvons un nom semblable mais donc l’ordre a été modifié, le prénom raccourci et le nom de famille du conjoint rajouté. En cliquant sur le lien, abracadabra ! Notre rousse qui fourni au monde entier, nom, employeur, photos de famille, et élément clé de l’enquête pour la confirmation finale de son véhicule à la Sureté du Québec, sa date de naissance !!!

Nous jubilons, je donne alors aux employés une description de la femme qui l’accompagnait lors du vol dans l’autre commerce. Une employée s’exclame alors; « C’est sa sœur ! C’est mon amie Facebook. » De retour à la seconde près sur la toile, en quelques clics, une autre inconsciente du déploiement de la force de ces outils est prise au piège.

Les dames seront mises en accusation, au début de la semaine prochaine. En attendant, nous nous sommes servis des photos qu’elles avaient mises à notre disposition, qui sont beaucoup plus claires que celles agrandies des caméras vidéos, pour mettre en garde tous les employés. C’est ainsi qu’ils ont pu éviter 3 autres vols cette semaine, car les dames sont revenues dans nos commerces ignorant ce qui leur pendaient au bout du nez… Qui a dit; « Le crime ne paie pas » ?