Le pouvoir des réseaux sociaux

22 avril 2013 by

Il y a moins de 10 ans encore, les réseaux sociaux commençaient à peine à se pointer le bout du nez dans le paysage informatique des utilisateurs du web. C’est après 2004, avec l’avènement de Facebook suivi de près par les Twitter, My Space et Instagram que les utilisateurs ont fait face à une véritable révolution des réseaux sociaux, notamment en ce qui concerne les pouvoirs qu’exercent ces derniers. Quand on regarde en arrière, on est à même de se demander quels types de pouvoirs exercent les réseaux sociaux dans la vie quotidienne des utilisateurs.

Le pouvoir d’information est sûrement un des plus importants qu’exercent les réseaux sociaux. La véritable révolution vient du double rôle que joue l’utilisateur. En effet, il joue à la fois le rôle d’émetteur et de récepteur, il fait donc partie à part entière du processus. Par ailleurs, ce pouvoir instantané élimine à la fois la barrière des frontières et de la censure. En outre, l’utilisateur se sent directement concerné et interpellé, créant un mouvement de proximité. La popularité d’une personnalité publique, d’un politicien ou d’un artiste peut être dorénavant mesurée au nombre de tweet fait à son sujet ou par le nombre de cliques « j’aime » sur leurs publications.

À l’instar de ceux qui savaient se servir à bon escient des réseaux de communication traditionnels comme la télévision ou la radio il y quelques années, ceux qui savent se servir judicieusement des réseaux sociaux pour communiquer actuellement détiennent une véritable longueur d’avance que l’on pense aux mouvements politiques, aux entreprises et aux artistes entre autres.

Au niveau social, ce pouvoir de diffusion de l’information par l’individu et par les organisations permet entre autre l’organisation rapide de mouvements par exemple. Nous n’avons qu’à penser au printemps érable des étudiants québécois qui s’est déroulé au printemps 2012. Le mouvement étudiant aura su tirer son épingle du jeu en utilisant les réseaux sociaux pour communiquer de l’information sur les revendications et les manifestations.

Au niveau politique, la communication entre les organisations ou les personnages politiques et les citoyens par le biais des réseaux sociaux permet à ces derniers de rejoindre directement l’électeur qui sent une proximité. Pensons à Barak Obama qui a été qualifié de « Président des réseaux sociaux » et qui a su communiquer directement avec les électeurs. Obama rejoint 33 millions d’abonnés sur Facebook, 23 millions sur Tweeter et 1,7 millions sur Instagram. Par ailleurs, il aura confirmé son élection sur les réseaux sociaux bien avant que les principaux réseaux de télévision américains auront commencé à pressentir sa victoire.

Les entreprises peuvent également bénéficier de ce pouvoir d’information que procurent les réseaux sociaux. Ils deviennent non seulement des outils de promotion commerciale mais permettent également d’en connaître plus sur les consommateurs et de se créer une nouvelle clientèle. Ils permettent également de faire la promotion de l’image de l’entreprise : nombreuses sont les entreprises qui envisagent même de délaisser leurs sites officiels pour concentrer leurs efforts au niveau de leur présence sur les réseaux sociaux.

La télépathologie… Par Émilie Bouchard

22 avril 2013 by

La télépathologie est un système de réseau de santé qui permet à un chirurgien de pratiquer une intervention de retrait de tumeur cancéreuse sur un patient, mais de recevoir l’avis d’un pathologiste assis dans un laboratoire à plusieurs kilomètres de distance. C’est, en effet, le cas de la Côte-Nord qui a fait de la télépathologie pendant plusieurs années entre Sept-Îles et Baie-Comeau.

Quels sont les effets sur la Côte-Nord?

Plusieurs diront que cette nouvelle technologie permet de ne plus avoir de pathologiste en région, ce qui veut aussi dire que les laboratoires diminuent le nombre d’employés. Une chose est certaine, c’est que des techniciens qualifiés en laboratoire pour assister le pathologiste sont nécessaires. De plus, les chirurgiens et tout le personnel soignant en salle d’opération est nécessaire en région pour pratiquer les interventions. Il n’y a donc pas de perte d’emploi majeure dans la région. Étant donné la difficulté de recrutement dans les régions éloignées comme la Côte-Nord et le faible nombre de pathologiste, nous ne pouvons que nous réjouir d’avoir accès à ces spécialistes pour examiner les prélèvements.

La distance qui sépare Sept-Îles de Québec est de près de 650 kilomètres. Pouvez-vous imaginer les frais que engendrés par le déplacement d’un patient vers Québec? Le transport ambulancier, l’essence, le salaire des effectifs qui se déplacent avec le patient, l’hébergement du patient et des accompagnateurs ainsi que les repas, pour ne nommer que ceux-ci, font une facture très élevée pour le patient et pour le système de santé… tout ça pour quelques jours d’hospitalisation seulement. En implantant la télépathologie dans l’établissement, les coûts sont beaucoup moins élevés pour une même opération, et les hôpitaux des grandes villes sont moins engorgés de patients de l’extérieur.

Le personnel qui pratique une intervention chirurgicale peut avoir accès à un deuxième avis de pathologiste en très peu de temps et donner de bonnes indications à un patient

 

Quels sont les effets sur les patients?

L’établissement de santé qui bénéficie de la télépathologie offre un service de qualité semblable à celui donc bénéficient les patients des grandes villes, tout en permettant aux patients des régions de demeurer dans leur région. Les patients peuvent donc recevoir des visiteurs pendant leur convalescence. Ils n’ont pas non plus à effectuer de longs trajets en ambulances ou en transport adapté pour subir une intervention. Une intervention chirurgicale est déjà très stressante pour le patient et la convalescence parfois difficile, il n’est pas nécessaire de les obliger à parcourir des centaines de kilomètres en quelques jours.

Le chirurgien qui a demandé l’avis de deux pathologistes peut donner des indications claires et précises sur la situation à son patient. Ce dernier se retrouve donc bien informé sur sa situation très rapidement et les moyens peuvent être pris très rapidement.

Je crois que la technologie de communication entre les hôpitaux des régions et ceux des grands centres est donc un avantage majeur pour les patients qui habitent en région et ce n’est pas négligeable!

Le sujet de la télépathologie de l’Est du Québec a été le sujet d’un article dans la revue française Médecine/Sciences. Pour le consulter, suivez ce lien: https://www.lecsct.ca/index.php/project/le-reseau-de-telepathologie-de-lest-du-quebec-un-veritable-projet-collectif/

 

Les logiciels ERP

16 avril 2013 by

Dans le cadre de notre cours, nous avons eu la possibilité d’explorer le logiciel « OPEN ERP ». C’est un outil précieux pour une compagnie.

Plusieurs logiciels ERP existent sur le marché dont : Infor; Microsoft Dynamics; Sage; SAP; EPICOR; ORACLE; Exact; IFS; Syspro; NetSuite : Plex; QAD; Maestro; etc.

Un logiciel ERP est un progiciel qui permet de gérer l’ensemble des processus opérationnels d’une entreprise, en intégrant plusieurs fonctions de gestion : solution de gestion des commandes, solution de gestion des stocks, solution de gestion de la paie et de la comptabilité, solution de gestion cybercommerce, etc. Autrement dit, l’ERP représente la « colonne vertébrale » d’une entreprise.

Ainsi, l’ERP est constitué de plusieurs modules correspondant chacun à un des domaines de gestion et garantit l’unicité des informations qu’il contient puisqu’il n’a qu’une seule base de données au sens logique.

Dans notre compagnie, nous avons un système comptable pour la gestion des projets; la paie; la comptabilité; les clients; les fournisseurs. Par contre, les offres de service sont faites sur Excel et compilées dans un registre Excel. Quand on gagne une soumission, il faut ensuite entrer dans le logiciel comptable pour y créer le client et le projet. Pour ce qui est des efforts de vente, c’est du bouche à oreille d’un vendeur à l’autre.

Si nous utilisions un logiciel ERP, la soumission serait intégrée au Progiciel et dès l’acceptation de celle-ci, le client et le projet seraient automatiquement créés. Nous recherchons aussi un logiciel ERP pour le CRM qu’il contient. Comme nous l’avons vu dans le logiciel OPEN ERP, il est important de pouvoir inscrire les possibilités de vente et surtout de pouvoir partager l’information avec les autres vendeurs. La plus grande qualité d’un ERP est la basse de données commune pour toutes les applications.

Nous pensons sérieusement à implanter un logiciel ERP dans notre entreprise, mais nous sommes conscients du temps à y mettre pour une implantation efficace. Nous devons planifier de façon détaillée le projet; y attitrer une équipe compétente; prévoir une bonne période de rodage (test); informer les utilisateurs du projet de changement d’outils et surtout, SURTOUT, prévoir une bonne formation et un bon soutient après l’implantation du nouveau système. C’est la clé de la réussite!

Alors, souhaitons-nous bonne chance et bon travail 🙂

Système d’information d’entreprise victime d’acte de piratage

16 avril 2013 by

<a href= »http://mirsio101.files.wordpress.com/2013/02/image-sio-2.png »><img style= »width:240px;height:133px; » alt= »image sio 2″ src= »http://mirsio101.files.wordpress.com/2013/02/image-sio-2.png?w=300 » width= »244″ height= »163″ /></a>a href= »http://mirsio101.files.wordpress.com/2013/02/imagesio1.jpg »&gt;

Dans la prochaine année, plusieurs départements d’entreprise seront victime d’attaque de piratage et d’intruision de leurs systèmes d’informations.  Les cyberprédateurs ont des outils des plus sophistiquées pour faire irruption dans les fichiers d’entreprises afin de soutirrer de précieuses informations.  Check Point Software livre son analyse des menaces et des tendances de l’année prochaine sur le front de la sécurité :

Menace num.1:<em> L’ingénerie social</em>

Cette méthode de piratage a fait ses tout débuts dans le monde réel , bien avant l’ère informatique, les malvaillants utilisaient leur verve pour pénétrer la ligne de défense de l’entreprise cible, en lieu et place des e-mails modernes à la formulation trompeuse.  Aujourd’hui, l’ingénierie sociale se transporte vers les réseaux sociaux (ex: Facebook.)  Cette pratique est de plus en plus courante et les cyberprédateurs ne se réjouissent pas seulement de prendre un employé pour cible afin de lui soutirer des information au téléphone.  Autrefois ils pouvaient utiliser de stratagème pour pénétrer le système téléphonique afin que la personne croie recevoir un appel interne.  Maintenant plus besoin de recourir à cette astuce puisque certaines informations recherchées se trouve déjà sur les réseaux sociaux.   La création d’un profil convaincant au premier abord, sous le nom d’une entreprise ou d’une personne suivie par un ami ou une relation, peut donc s’avérer suffisante pour lancer une attaque d’ingénierie sociale.

Menace num.2:<em> Les APT</em>

L’ingénierie sociale crée malheureusement une ouverture dans la défense de l’entreprise en vue d’une attaque encore plus pointue.  Désignées dans le jargon par l’acronyme APT, pour Advanced Persistent Threat, ces attaques sont dès plus sophistiquées et très malicieusement programmées.  L’intruision est dans le seul but d’extirper des informations en toute discrétion.  Par ailleurs, les APT font parfois usage d’autres vecteurs tels que les systèmes d’informations intégrés, la multiplication de ces terminaux disposant d’une adresse IP, donc la protection de ces systèmes est dès plus importante.

Menace num.3: <em>Les menaces internes</em>

Il va de soit que les menaces les plus dangereuses peuvent également venir de l’intérieur.  Malheureusement ces affrontements sont excessivement dévastateurs parce que les privilèges dont disposent l’utilisateur lui permettent de faire des dégâts importants et d’accéder à des données sensibles.  Une étude a démontrer que ces fraudes peuvent passer inaperçues pendant près de 32 mois.  Il faut se rappeller que la confiance est un bien précieux et qu’aucun excès dans ce domaine est favorable.<img style= »width:272px;height:119px; » alt= »ImageSIO » src= »http://mirsio101.files.wordpress.com/2013/02/imagesio1.jpg?w=300 » width= »300″ height= »145″ />

Voici les 3 menaces principales d’acte de piratage au cours des dernières années.  Pour ce qui est de l’avenir, il faut s’attendre à de nouveaux exploits et logiciels malveillants, dont les vecteurs iront des réseaux sociaux aux terminaux mobiles, en passant par les employés eux-mêmes.  Les pirates de l’internet se tiennent autant à la fine pointe de la technologie que les créateurs chevronnés de nouveaux systèmes de sécurités d’ordinnateurs, ceux-ci seront toujours confronter au fait que ces malfaisants tenteront le tout pour le tout avec astuce pour introduire leurs systèmes d’informations.

Source: <a href= »http://www.itrmanager.com/articles/137735/2013-systemes-information-entreprises-subiront-attaques-plus-plus-sophistiquees.html »>http://www.itrmanager.com/articles/137735/2013-systemes-information-entreprises-subiront-attaques-plus-plus-sophistiquees.html</a>

<a href= »http://www.laas.fr/DAD-Oracle/imgs/si/logoSIb.png »>http://www.laas.fr/DAD-Oracle/imgs/si/logoSIb.png</a>

<a href= »http://www.directeurinformatique.com/wp-content/uploads/2012/04/Image_Blog-ReferenceDSI_Article-7.jpg »>http://www.directeurinformatique.com/wp-content/uploads/2012/04/Image_Blog-ReferenceDSI_Article-7.jpg</a> <div id= »next »></div>

La maison intelligente : ça vous dit quelque chose ?

6 avril 2013 by

Que diriez-vous d’humer la bonne odeur du poulet rôti en rentrant dans votre maison après une dure journée au bureau ? La température ambiante et votre foyer au gaz naturel réchauffe déjà votre espace de repos, les lumières extérieures de la maison sont déjà allumés dans l’entrée et une musique douce vous accueille. Ce rêve n’est pas très loin ! Tout cela est possible grâce à la domotique.

La domotique c’est l’art de regrouper tous les contrôles sur une télécommande universelle ou même à partir de son téléphone intelligent. On profite déjà de petits gadgets qui règlent les degrés des plinthes électriques avec des thermostats programmables ou même le poulet dans la mijoteuse. (voir aussi l’article de Lisette Girard) Mais la domotique a encore bien plus à offrir. Du système d’alarme au réglage automatique des gicleurs selon les conditions climatiques, presque tous les appareils électroniques de la maison peuvent se programmer et se contrôler à distance. Avec la venue des applications sur les téléphones intelligents et la nouvelle formation des électriciens, la domotique reprend du service. Arrivée bien avant les téléphones intelligents, ce mode de vie a tentée de s’introduire au début des années 90, mais sa programmation très complexe et son coût en ont fait un produit pour les plus fortunés et n’a pas su attirer l’attention du grand public.

Comme la technologie évolue très vite, il ne serait pas surprenant de voir nos habitudes bousculés grâce à cette technologie. À partir de notre téléphone intelligent, on peut déverrouiller la porte de notre condo pour un visiteur attendu qui vient d’arriver. En plus de nous rendre la vie plus facile, la domotique nous garantit des économies d’énergie, nous permet un meilleur contrôle de sécurité sur notre demeure et nous offre un peu plus de confort. Il faudra patienter encore un peu car les systèmes ne sont pas encore assez fiables et les ressources en cas de pannes ou de bris sont encore limités (voir article de Protégez-vous). Cependant je ne serais pas surprise du tout de voir cette technologie envahir le marché lorsque nos enfants auront atteint l’âge d’avoir une famille !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Domotique

http://www.protegez-vous.ca/technologie/la-domotique.html

http://www.google.ca/search?q=domotique&hl=fr&qscrl=1&rlz=1T4ADRA_frCA481CA486&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=xfhFUYqvMs-z0QHxk4C4Dw&sqi=2&ved=0CE4QsAQ&biw=1280&bih=591

http://www.cmhc.ca/fr/co/relo/fedore/fedore_032.cfm

http://blog.domadoo.fr/index.php/domotique/744-les-applications-domotiques-pour-iphone-et-ipad

La domotique c’est aussi :

  • Visionner le même film à deux endroits différents
  • Intégrer et contrôler les ambiances DELs
  • Surveiller à distance votre résidence
  • Choisir le type musique à partir de votre terrasse extérieure
  • Gérer le chauffage tout en réduisant la consommation d’énergie
  • Fermer toutes les lumières lors de votre départ en activant le système d’alarme
  • Descendre les vénitiennes selon l’ensoleillement extérieur

Bon pitonnage !

Marie-France Bélanger

Une application mobile pour votre entreprise, avantageux !

26 mars 2013 by
De nos jours, il ne se passe pratiquement pas une journée sans qu’on entende les mots iPhone, iPad, Android ou application mobile. Tout le monde parle de mobilité et avec raison. Avec un nombre d’utilisateurs qui ne cesse d’augmenter, les avantages qu’offrent ces plateformes sont indéniables.
Voici donc quelques avantages qu’une application mobile peut procurer à votre entreprise :
Productivité de vos employés:  Dans le cas d’une application privée, vous pourriez par exemple permettre à vos employés d’accéder à certaines informations directement de leur appareil. Une autre utilisation serait la saisie de données à distance, consultables depuis une application web.
Fidéliser votre clientèle:  Une application mobile est une extension de votre entreprise. Peu importe votre domaine, vous pouvez bénéficier d’une présence sur les App Store de ce monde. Qu’est-ce que ça donne concrètement ? Ça vous permet notamment d’établir un lien privilégié avec vos clients. Votre produit ou service se retrouvant sur l’appareil mobile de ces derniers, il suffit d’appuyer sur un bouton pour vous rejoindre. Non négligeable tout de même.
Faciliter l’accès à l’information:  Les applications iPhone ou Android qui connaissent du succès partagent toutes une chose en commun : une facilité d’utilisation irréprochable. Quelques secondes devraient être tout ce qui est nécessaire pour accéder aux informations désirées. En effet, qui dit mobilité dit bien souvent besoin de l’info ASAP. Répondez avec brio à cette attente et vous pouvez être certain que vos clients seront heureux et reviendront. Le « bouche-à-oreille » s’en suivra certainement.
Avantage concurrentiel:  Le marché de la mobilité est en pleine croissance. D’ici 2015, l’utilisation d’Internet se fera en majeure partie par le biais d’un appareil mobile. Plus d’utilisateurs = plus de clients potentiels. Une application mobile vous permettra non seulement de vous maintenir à l’avant-garde de la concurrence, mais également de fidéliser vos clients d’aujourd’hui et de demain.
Augmentation de vos revenus:  Plusieurs façons permettent d’augmenter vos revenus par le biais d’une application mobile. Par exemple, si vous commercialisez vos produits sur votre site web, il serait judicieux de permettre aux appareils mobiles d’utiliser ce dernier. Dans ce cas, votre site web actuel « adapté » aux téléphones intelligents pourrait très bien faire l’affaire.
Source #1 :http://blog.orealys.com/2011/07/site-mobile-ou-application-mobile-avantages-et-inconvenients/
Source #2 :http://www.techsolcom.ca/solutions-mobiles/application-mobile-navigateur/
 

26 mars 2013 by

mirsio101

image sio 2a href= »http://mirsio101.files.wordpress.com/2013/02/imagesio1.jpg »>

Dans la prochaine année, plusieurs départements d’entreprise seront victime d’attaque de piratage et d’intruision de leurs systèmes d’informations.  Les cyberprédateurs ont des outils des plus sophistiquées pour faire irruption dans les fichiers d’entreprises afin de soutirrer de précieuses informations.  Check Point Software livre son analyse des menaces et des tendances de l’année prochaine sur le front de la sécurité :

Menace num.1: L’ingénerie social

Cette méthode de piratage a fait ses tout débuts dans le monde réel , bien avant l’ère informatique, les malvaillants utilisaient leur verve pour pénétrer la ligne de défense de l’entreprise cible, en lieu et place des e-mails modernes à la formulation trompeuse.  Aujourd’hui, l’ingénierie sociale se transporte vers les réseaux sociaux (ex: Facebook.)  Cette pratique est de plus en plus courante et les cyberprédateurs ne se réjouissent pas seulement de prendre un employé pour cible afin de lui soutirer des information au téléphone.  Autrefois…

View original post 331 mots de plus

LE SYSTÈME DE CLASSIFICATION : LIVELINK

25 mars 2013 by

Livelink est un système de gestion intégrée des documents (GID) qui permet d’accéder, de stocker et de gérer des millions d’informations. Ce système est basé sur une technologie 100% web et permet aux seuls utilisateurs autorisés d’accéder aux informations à l’aide d’un simple navigateur, en toute sécurité, depuis n’importe quel endroit du monde ce qui permet de réduire le temps et les efforts dépensés à la gestion d’informations.

Comme nous le savons, plus une organisation prend de l’expansion, plus les documents s’accumulent et leur gestion devient consommatrice de temps et d’argent et si cette gestion n’est pas efficace, il est fort possible que l’information soit perdue quelque part (même dans les courriers électroniques) ce qui fait que même si les informations existent dans l’entreprise, les utilisateurs ne peuvent les trouver. Donc, les entreprises se doivent d’être capables de stocker, de partager et de diffuser leurs informations à jour et pertinentes.

Livelink permet donc aux employés d’une entreprise de sauvegarder des documents de toutes sortes dans un espace corporatif permettant à tous les autres employés d’y avoir accès, réduisant par le fait même la multiplication d’un même document ainsi que la consommation de papier. C’est comme si l’organisation n’avait qu’un seul classeur où tous les documents y seraient déposés et où tout le monde y aurait accès peu importe le lieu où il se trouve.

Il y a quelques années déjà, le Ministère des Transports a mis en place ce système de gestion intégrée des documents et bien sûr, comme tout nouveau changement, il y a eu certaines réticences et un temps d’apprentissage, mais maintenant que tous savent l’utiliser, il est devenu un outil dès plus utile et très efficace où tous peuvent organiser, partager et accéder facilement aux connaissances et aux informations relatives à tout le ministère.

Source : OpenText – Livelink ECM – Document Management

Yahoo! décide d’interdire le télétravail à ses employés Par Maude Annett

21 mars 2013 by

1-yahoo-logo

Marissa Mayer, la patronne de Yahoo ! a déclaré que désormais, tous les employés seront obligés de se présenter au bureau pour travailler, afin de « ressentir l’énergie l’excitation du travail d’équipe ». Selon elle, lorsqu’un employé travaille à la maison, il négligerait la qualité de son travail en plus de diminuer la vitesse à laquelle il l’exécute. Étant donné les difficultés dont l’entreprise fait face, les employés doivent être unis et « cela commence en étant physiquement ensemble » dit-elle.

Selon la Société de gestion des ressources humaines aux États-Unis, 53% de américains travailleraient à domicile, ou de manière flexible. Le fait de réduire les navettes entre la maison et le travail aurait fait économiser 25 millions de litres d’essence en 2011 aux États-Unis, en plus de diminuer la pollution. Le télétravail est jugé comme une nécessité par 85% des entreprises considérées comme étant les meilleures endroits où travailler. Les avantages du télétravail sont que les gens peuvent travailler où ils le désirent, bien souvent quand ils le désirent, c’est-à-dire le jour, le soir, la nuit ou les fins de semaines, et même en vacances. Selon le département du travail, les employés travailleraient davantage à domicile qu’au bureau. Effectivement, beaucoup d’entre eux feraient des heures supplémentaires sans être rémunéré. Par contre, l’inconvénient principal du télétravail est, selon moi, que certains employés verront cette façon de travailler comme un moyen de faire les tâches demandées plus lentement, puisque le superviseur n’est pas présent afin de les surveiller. Mais, je trouve tout de même que le télétravail est une bonne façon de motiver les employés à travailler dans le confort de leur maison. Cependant, je crois que le choix de Yahoo ! n’est pas judicieux, puisque même s’ils doivent innover pour relancer la croissance de l’entreprise, cette manière ne conviendra pas à énormément d’employés, qui étaient déjà habitués à travailler à domicile. Comme Richard Branson de Virgin Group mentionne : »Donnez aux gens la liberté de travailler où ils veulent, et ils excelleront ». Je partage la même idée que lui.

Source : http://techno.lapresse.ca/nouvelles/internet/201302/27/01-4625913-yahoo-relance-le-debat-sur-linteret-du-teletravail.php

Une clinique dentaire high-tech

18 mars 2013 by

Lorsque j’ai lu le billet de Catherine Tremblay sur les radiographies numériques, j’ai réalisé que la clinique dentaire où je vais est vraiment à la fine pointe de la technologie.

Tout d’abord, lorsque j’ai décidé d’y aller la première fois, j’ai visité leur site web pour trouver le numéro où les rejoindre. Et c’est là que j’ai vu « zone patient ». Curieuse, j’ai cliqué pour découvrir que je pouvais remplir en ligne les formulaires de première visite et de mes antécédents médicaux et les transférer à la clinique. J’ai même pris mon rendez-vous en ligne en choisissant le jour et l’heure qui me convenaient. Ça n’a pris que quelques minutes avant de recevoir une confirmation de mon rendez-vous!

Lors de cette visite, l’hygiéniste n’a pas eu à me poser de questions: toutes les informations que j’avais remplies quelques jours plus tôt étaient accessibles en ligne depuis son bureau. Elle m’a fait passer des radiographies numériques dans la salle à côté, et même chose: dès que nous sommes revenues dans son bureau, elle n’a eu qu’à cliquer pour avoir les images.

Depuis, je reçois aux 6 mois, un rappel de mes rendez-vous par courriel. Je n’ai qu’à cliquer pour accepter le rendez-vous ou en proposer un autre qui me convient mieux. De plus, la clinique offre gratuitement le service par transmission électronique de nos formules d’assurances dentaires. Dans la plupart des cas, on a une réponse immédiate du montant du remboursement qui nous est accordé.

En tant que cliente, je suis vraiment satisfaite de toutes ces économies de temps! J’imagine que ces systèmes apportent aussi beaucoup d’avantages à la clinique:
– comme le client remplit lui-même ses papiers, il n’y a pas de transcription papier-ordinateur à faire ce qui sauve du temps et évite les erreurs;
– la réceptionniste n’a plus à passer autant de temps au téléphone avec le client pour planifier les rendez-vous et faire les rappels;
– lors d’un problème, le client peut téléphoner à son dentiste et celui-ci a son dossier immédiatement sous les yeux. Il peut donc faire les vérifications nécessaires rapidement.

Est-ce que votre clinique dentaire peut se vanter d’en faire autant?